09/12/2006

Au bord d'une falaise

Au bord d’une falaise

je me retrouve,

je suis mal à l’aise

et j’ouvre

mon esprit sans le vouloir

à toutes ces mauvaises pensées

qui m’envahissent et me font voir

que je suis qu’un pauvre con, que je peux rien faire, rien changer.

J’aurais pu si j’avais su.

Pauvre con de merde.

Je le savais et j’aurais du

mais mes conneries me perdent

comme à chaque fois, comme toujours

cela se répète, encore et encore,

j’ai beau tomber, me relevé, mais à chaque tour

c’est la même rengaine et c’est mort.

Je suis au bord d’un gouffre,

je veux sauter, tomber, m’écraser, crever,

ça fait mal, j’en souffre,

je veux tout arrêter, stopper,

ne plus avoir à me réveiller,

rester allongé, ne plus me levé,

ne plus faire un geste, arrêté de bouger,

tout simplement crevé, crevé, crevé.

Je suis tout en haut,

je regarde en bas,

je vais faire le grand saut,

partir au loin, très loin, là bas.

Je serais tranquille, c’est ce que je me dis,

enfin je pense, peut être, je crois,

ce sera sûrement mieux que là où je suis,

ça ira mieux quand je serais là bas.

Je suis au bord d’une falaise,

je suis au bord d’un gouffre,

je suis mal à l’aise,

je souffre.

Je suis tout en haut,

peut être bientôt en bas,

je n’ai plus qu’à faire ce qu’il faut

peut être……………………..un pas.

 

Hush - jeudi 13 Avril 2006

20:46 Écrit par Hush dans Slams & Textes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.