16/12/2006

Un ange sur un lit

 

Tu dors et j’ai envie d’écrire

sur ton sort et tes sourires,

sur ta personne entrain de dormir,

sur ton être et tes soupirs.

J’ai parlé d’une vision de paradis,

d’un ange allongé sur ce lit,

tu es belle lorsque tu sommeilles

et tu bouges sans le moindre réveil.

De positions en positions,

de retournements en situations,

tu restes douce et assoupis,

tu restes toi et j’en souris.

Recroquevillée ou étirée,

découverte ou cachée,

tu sembles paisible dans tes songes

tandis que moi je plonge,

à chaque fois que je te regarde

et je ne peux m’en empêcher, je m’attarde

sur toi entrain de dormir

sur moi entrain d’écrire.

Je ne sais que penser,

j’écris ce qui me passe par la tête,

je ne peux m’empêcher de regarder

cette personne si bien faite

de la tête aux pieds

en passant par l’esprit,

cette personne allongée

sur ce lit où je suis aussi.

Tu dors, tu respires,

ton ventre se lève à chaque inspiration,

il est l’heure de partir,

le réveil va faire son apparition.

Maintenant tu es réveillée

enfin tu essaies,

je dois donc m’arrêter

enfin j’essaie.

Tu commences à parler,

je continue à écrire,

tu vas te lever

et moi je vais partir,

je vais quitter stylo et papier,

tu vas quitter lit et oreiller,

j’ai beaucoup aimé te regarder,

tu as beaucoup aimé dormir,

j’espère que tu t’es bien reposée,

en tout cas moi j’ai eu beaucoup de sourires.

Tu es jolie quand tu dors,

un ange sur un lit,

je te remercie encore

de cette vision de paradis.

 

Hush - 04 juillet 2006

18:06 Écrit par Hush dans Slams & Textes | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

tellement jolie

Écrit par : dgé | 15/01/2007

Alors là si je ne me trompe pas on parle de moi.
Je ne sais si vous vous rendez compte de ce que je ressens la en ce moment ou je viens de lire ces quelques mots.
Mon amour je rougis, je souris
et surtout je reste "jolie"
malgré mes larmes qui glissent le long de mes joues, et maintenant de mon cou
meme si je me sens ridicule et bete
quand tu rentrras je te ferais la fete
pour te remercier de m'aimer.

Écrit par : Ticah | 01/05/2007

désolée d'avoir cru que c'était pour moi.
Promis, plus jamais je ne penserai etre l'égérie de tes textes, je devrais savoir que je suis au delà de ca, je ne le mérite pas ou je suis au dessus de ca!
Tant pis. Peut etre un jour ou peut etre pas!
En tout cas, à ce moment là, je me suis sentie belle et j'ai envie de garder ca en mémoire!
Voila mon coeur, l'erreur est réparée et je suis encore désolée!
Je t'aime fort malgré tout!

Écrit par : MOI | 05/05/2007

Les commentaires sont fermés.